Vous êtes en Toscane... souriez et vivez l'expérience

Essayer le plaisir du tourisme en plein air dans notre hébergement Florentine : l’expérience incomparable dans la campagne authentique, dans le cœur de la Toscane. Respirez l’histoire. Chez Borgo La Casaccia, l’hébergement dans la campagne toscane, une vacance unique  pleine d’histoire vous attend.

Notre hébergement florentine contient , comme d’ailleurs toute la Toscane et l’Italie, sont chargés d’histoire.

Comme tout le monde le sait, le paysage en Toscane coupe le souffle, il est en prévalence collinaire. Les premiers à s’y installer furent les anciens étrusques ; ils privilégiaient la colline par rapport à la plaine parce qu’ils pouvaient facilement surveiller leur territoire depuis les hauteurs.

Borgo La Casaccia

Le gîte rural La Casaccia se dresse sur une colline rocheuse de gabbro et de cuivre autrefois utilisée par les étrusques qui exploitèrent ce minerai. L’une des entrées de cette mine est encore visible de nos jours, elle se trouve près de l’oratoire paléochrétien de S. Biagio qui fut construit sur une tombe étrusque aux environs de 600 après JC.

Notre hébergement de Montaione est définie un symbole: Au moyen-âge, trois importantes voies de communication partaient du château de Montaione: la première conduisait à S. Miniato, dans le district duquel se trouvait alors Montaione, avant son ralliement à la République florentine, et qui disposait d’un second point de défense en aval à "Le Mura" (qui en a gardé le toponyme).

La deuxième route était celle de Ribaldi qui menait aux communes de Castelfalfi, Vignale et Camporena, hameaux à présent rattachés à Montaione. La voie de Ribaldi tire son nom du toponyme rubaldi, soldats de basse condition qui au moyen-âge suivaient les chevaliers en s’adonnant au saccage et au pillage.

Pendant le haut moyen-âge, à l’époque des invasions barbares, la région fut habitée surtout par les Lombards : ils avaient fixé leur centre à Lucca, allant jusqu’à Barbialla (c’est de là que vient le nom), Castelfalfi et même jusqu’à Volterra.

La troisième route qui passait sur la ligne de crête des collines, précisément par l’endroit où se trouve le gîte rural, descendait le lit du fleuve Evola et rejoignait la commune de Tonda ; c’était la route des Rocche, dressées en guise de fortifications des frontières entre les territoires de Florence et ceux de la République ennemie de Pise.

Aujourd’hui encore, la route porte le nom de "via delle Rocche" et certaines constructions en conservent le toponyme: Rocche, Rocchine et Torrino. La résidence de vacances La Casaccia n’était pas encore construite, mais sur cette colline se trouvait le centre de l’Amarrante, construit pour surveiller les trois routes et dont certaines parties existent toujours.

à proximité du centre de l'Amarrante, se trouvait un hameau qui fut transformé au XVe siècle : une partie devint une villa et l’autre une ferme qui est à l’origine du complexe résidentiel ayant donné naissance au Borgo La Casaccia; un nouvel établissement en remplace un ancien. Le suffixe "accia" ne signifie d’ailleurs pas "laid", mais "vieux, ancien".

L'Amarrante est un imposant édifice dont le corps central date du XVIIe siècle, sur la façade duquel se détachent la grande porte et les fenêtres de pierre. Sur la gauche de ce corps central, une construction a été ajoutée, agrémentée sur l’arrière de diverses petites constructions destinées au logement des fermiers. Le nom Amarrante vient de “marra” c’est à dire houe, ou plus précisément de “marrante”, travailleur utilisant la houe.

Les “marraioli” ont été nommés par le podestat (maire) pour aller réparer ou détruire; ils constituaient de véritables forces armées pas seulement avec des houes mais également de pelles, de bêches, de serpes et de haches. Ils devaient réparer des fortifications et des routes ou les démolir s’ils opéraient en territoire ennemi. Au XIXe siècle tout le complexe de la Casaccia appartenait à la famille Ninci, y compris un petit oratoire dédié à San Gaetano où sont conservés les marbres funéraires de certains membres de la famille Ninci.

Au début du XXe siècle, les maisons furent pour la première fois équipées de latrines et à La Casaccia, on peut aussi voir les deux petites pièces résultant d’ajouts extérieurs de briques creuses légères sur les pierres à jet et les murs. À la même époque, le complexe fut transformé en une grande copropriété destinée aux familles d’ouvriers agricoles et d’artisans et proche du chef-lieu. En effet, le recensement national de 1901 fait état d’au moins 63 personnes appartenant à 14 familles qui vivaient à la Casaccia. Le complexe a été habité jusqu’à la fin des années ’60. Il était abandonné et sur le point de s’écrouler lorsqu’une compétent restauration l’a ramené à une nouvelle vie.

Pendant que vous profiterez d’une saine détente dans le splendide jardin du gîte rural et dans les deuxpiscines, le seul fait de penser que vous êtes au cœur d’une si longue histoire ajoutera encore à la valeur de votre séjour en Toscane.